A Boy and his atom

Voici la plus petite animation image par image (stop-motion) jamais réalisée. Portant le titre : « Un garçon et son Atome », le clip d’une minute a été compilé par la manipulation de quelques dizaines d’atomes de carbone sur une surface de cuivre.

L’échelle ici est étonnamment minuscule. Chaque image de la vidéo d’IBM mesure 45 x 25 manomètres (10 -9 m = Un milliardième de mètre = 1 millionième de mm = 1 mm découpé en 1000) . Un seul pouce mesure 25 millions de nanomètres de diamètre. En ayant en tête qu’un nanomètre représente un millième de millième de la taille d’un morceau de riz, il faudrait environ 1 000 images du film disposées côte à côte pour s’étendre à travers un seul cheveu humain.

Face à cette réalisation, le Guinness World Records a certifié que le film, aux 250 images, était le “plus petit film en Stop-Motion. » La vidéo est, en quelque sorte, une vitrine des efforts réalisés par la société IBM pour concevoir des solutions avancées de stockage de données basées sur des atomes individuels.

IBM_04-640x426

Les atomes en mouvement ont été observés à l’aide d’un microscope à effet tunnel (MET). Le dispositif commandé par ordinateur pèse deux tonnes, fonctionne à une température de -268 °C (pour figer les atomes), et agrandit les surfaces plus de 100 millions de fois. Le microscope permet aux scientifiques de contrôler la température, la pression et les vibrations à des niveaux extrêmement précis, ce qui permet de déplacer des atomes avec une grande précision.

Pour la réalisation du film en stop-motion, les chercheurs ont utilisé le MET pour contrôler une aiguille chargée électriquement sur une surface de cuivre. L’aiguille est positionnée à un nanomètre de la surface, d’où elle pouvait tirer physiquement les atomes et les molécules à un emplacement précis. À une telle distance proche de la surface, la charge peut “franchir une barrière/fossé », un effet dans la physique quantique appelé effet tunnel.

aiguilleETM_thumb

Fait intéressant, les atomes produisent un son unique quand ils sont bougés, permettant aux scientifiques de savoir de combien de positions ils ont réellement été déplacés.

Le processus, pour créer l’animation aux 242 images a pris deux semaines de 18 heures par jour à l’équipe d’IBM pour la compléter.

Grâce à cette technologie, IBM a pu créer le plus petit bit magnétique du monde avec simplement 12 atomes. À titre de comparaison, un bit « normal » dans une mémoire morte actuelle, nécessite environ 1 million d’atomes.

sources :

http://arstechnica.com/science/2013/05/ibm-makes-stop-motion-film-using-atoms-as-pixels/

http://www-03.ibm.com/press/us/en/pressrelease/40970.wss

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *